La Tunisie et la Chine signent trois mémorandums d’entente pour 7 mégaprojets

Le ministre tunisien du développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale, Zied Laadhari actuellement en visite en Chine, a signé trois mémorandums d’entente pour l’élaboration des études relatives à la réalisation de 7 mégaprojets qui seront mis en œuvre en Tunisie, dans le cadre du Partenariat Public/Privé (PPP).

Selon une note des autorités tunisiennes qui a communiqué sur ces projets, un premier mémorandum d’entente concerne l’élaboration de 3 études de faisabilité technique et économique des projets de la ville administrative de Taparura à Sfax (deuxième province économique de la Tunisie après la capitale) et celui de métro de Nabeul (province du nord-est). Le document a été signé par Laadhari et la direction d’administration du groupe chinois Norinco.

Les autres mémorandums et études techniques concernent les projets d’une ligne de chemin de fer trans-maghrébin (Tabarka- Tunis – Ras Jedir), la valorisation d’une ville sportive de Sfax, la construction d’un tronçon d’autoroute reliant Boussalem (nord-ouest) à la frontière algérienne.

Il s’agit également des projets de développement d’un pôle économique à Zarzis (sud-est tunisien), d’un pont reliant Ejar et Ajim (dans l’île de Djerba, au sud-est) et d’une ligne ferroviaire reliant les provinces Gabès et Médenine (sud-est) jusqu’au port de Zarzis.

Laadhari a aura ainsi réussi son pari qui était celui de promouvoir, auprès de grandes entreprises chinoises, le climat d’affaires et les potentiels d’investissement offerts par son pays, dans le cadre de sa visite de travail de trois jours cette semaine à Pékin.

Le ministre tunisien était accompagné du président de l’instance nationale de partenariat public-privé, du chef de l’instance tunisienne d’investissement et du directeur général de l’Agence de promotion des investissements étrangers en Tunisie.

Pour la Tunisie, la Chine constitue un partenaire d’investissement important, qui a le potentiel de contribuer au développement de son économie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.