2019, une année stable pour le marché mondial des céréales

Le marché mondial des céréales ne devrait pas connaître en cette année 2019, des tensions ni au niveau de l’offre, ni au niveau des prix, a annoncé l’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).

L’agence onusienne fait savoir que les marchés mondiaux des céréales sont restés bien approvisionnés lors de la campagne agricole 2018/19 et la production de blé est appelée à rebondir en 2019, au moment où la demande devrait baisser.

Ainsi, alors que la plus grande partie de la récolte de blé prévue en hiver dans l’hémisphère nord est toujours en phase «d’hibernation», les premières prévisions de la FAO pour la production mondiale de blé en 2019 s’élèvent à 757 millions de tonnes.

Avec un tel niveau, la production dépasserait de 4% son niveau de 2018, sans pour autant atteindre le record enregistré en 2017, note l’organisation onusienne, estimant qu’avec un tel volume, les prix ne sont pas appelés à remonter.

L’Indice FAO du prix des céréales affiche une légère hausse depuis janvier, notamment en raison d’une plus grande fermeté des prix du maïs. Le rapport mondial stock/utilisation des céréales en 2018-2019 afficherait toujours un niveau acceptable, ajoute la FAO.

Globalement, l’Indice des prix des produits alimentaires de la FAO affichait en février une moyenne de 167,5 points, soit une hausse de 1,7% depuis janvier «en raison d’une forte augmentation des prix des produits laitiers», dont l’indice s’est, en effet, accru de 5,6% depuis janvier.

Concernant l’Indice des prix de l’huile végétale, il s’est apprécié de 1,8% pour atteindre 133,5 points, soit son plus haut niveau depuis octobre 2018. La hausse du mois de février est attribuée principalement aux prix plus élevés pour les cotations d’huile de palme, de soja et de tournesol.

Les Indices relatifs à la viande et au sucre, ont aussi connu une hausse depuis janvier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.