La Stratégie marocaine de réduction et de valorisation des déchets dévoilée ce lundi

La Stratégie nationale de réduction et de valorisation des déchets au Maroc, élaborée avec l’appui de la coopération technique allemande GIZ, sera présentée ce lundi 11 mars à Rabat.

Pilotée par le secrétariat d’État au développement durable, cette stratégie élaborée, suite à une étude, a permis la quantification du gisement des déchets ménagers et industriels par région et leurs projections à l’horizon 2030. L’étude a également évalué le potentiel de développement des différentes filières de tri, de recyclage et de valorisation de ces déchets.

Cette stratégie a ciblé des filières dont celle du plastique généré par les déchets ménagers, les batteries usagées ainsi que les déchets électriques et électroniques. Des huiles usées, des pneus, des huiles alimentaires, du carton et des déchets de construction, ont été également retenus.

«Le développement et la restructuration de ces filières permettront la création des opportunités en termes d’investissement et d’emploi ainsi que l’intégration et le développement du secteur informel actif dans ce domaine », explique le secrétariat d’État au développement durable, dans un communiqué.

L’accent est aussi mis sur l’intégration des travailleurs dans le secteur de valorisation des déchets et par conséquent, l’amélioration des conditions de leur travail sur les plans sanitaire et environnemental, poursuit le texte.

Cette démarche, précise le secrétariat d’État, s’inscrit en droite ligne avec l’objectif d’asseoir les fondements d’une économie circulaire tel que tracé par la Stratégie nationale du développement durable, à l’horizon 2030.

A signaler que le Maroc produit, annuellement, environ 7 millions de tonnes de déchets ménagers et assimilés et environ 3.500.000 tonnes de déchets industriels, dont 300.000 tonnes sont des déchets dangereux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.