Au moins 10 morts dans des inondations au Mozambique

Au moins 10 personnes, selon un bilan provisoire annoncé lundi par l’ONU, ont trouvé la mort dans des inondations survenues suite à de fortes précipitations ayant arrosé ces derniers jours le centre du Mozambique qui est par ailleurs, menacé par un cyclone tropical.

Le bureau de coordination des Nations unies pour les affaires humanitaires a précisé qu’«au moins 10 morts ont été signalés et 62,975 personnes ont été sinistrées par les inondations» dans les deux provinces de Tete et de Zambeze.

Les autorités mozambicaines ont prévenu «qu’au moins 120.000 personnes pourraient être victimes des inondations et des fortes pluies dans les jours à venir», a ajouté l’ONU.

La tempête tropicale à l’origine des fortes pluies des derniers jours pourrait se transformer en cyclone à partir de mercredi, selon les autorités de Maputo.

En février 2017, le passage du cyclone Dineo sur la côte sud du Mozambique avait causé plus de 12 millions de dollars de dégâts, selon une estimation officielle.

Au moins sept personnes ont été tuées et 55 autres blessées, avaient indiqué  les autorités.

Quelque 22.000 habitations ont été sérieusement ou totalement détruites, ainsi que 49 hôpitaux ou centres de santé et 105 écoles ou bâtiments publics. Environ 29.000 hectares de cultures ont été détruits.

Le Mozambique, l’un des pays les plus pauvres au monde, subit régulièrement le passage de cyclones qui provoquent des inondations massives.

Ces crues avaient causé la mort de 800 personnes en 2000 et de plus de cent en 2015. Les inondations ont provoqué ces derniers jours 30 morts et laissé plus de 230.000 personnes sans abri dans le sud du Malawi voisin, selon les autorités locales.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.