L’UE suspend temporairement ses opérations de sauvetage en Méditerranée

Les Etats-membres de l’Union Européenne (UE) ont décidé mercredi de suspendre momentanément le déploiement de leurs navires humanitaires qui assuraient au large de la Libye, les opérations de sauvetage de migrants depuis 2015, dans le cadre de la mission militaire Sophia, a indiqué un responsable européen sous couvert de l’anonymat.

«A ce stade, aucune solution n’a été trouvée sur la question du débarquement» des migrants secourus, a précisé cette source, alors que le gouvernement italien exigeait la modification de la législation imposant un débarquement dans ses ports.

Les 28 Etats-membres de l’UE se sont mis d’accord de prolonger de six mois la mission anti-passeurs Sophia, jusqu’en septembre prochain, mais sans son volet naval.

«L’opération Sophia est une opération navale. C’est clair que, sans les moyens maritimes, elle ne sera plus à même d’appliquer efficacement son mandat », a estimé le responsable européen.

La prolongation de la mission concerne ces deux autres volets, en l’occurrence les patrouilles aériennes visant à repérer les embarcations de migrants et la formation des gardes-côtes libyens à la lutte contre le trafic d’êtres humains.

A en croire la même autorité européenne, le Conseil de l’UE devrait encore adopter de manière formelle cet accord.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.