L’économie ivoirienne « auditée » par le FMI

Une mission du Fonds monétaire international (FMI), conduite par Céline Allard, a pris fin ce mercredi Côte d’Ivoire, où es experts du FMI ont pu évaluer du 14 au 27 mars, l’économie ivoirienne dans le cadre de la 5ème revue du Programme Économique et Financier triennal de la Côte d’Ivoire soutenu par le Fonds.

Même si la mission dit avoir constaté une économie forte avec une inflation de 0,4%, elle a relevé quand même, des «risques baissiers» par rapport à la croissance et le fonds se montre plutôt mesuré concernant les perspectives.

Dans rapport préliminaire, la mission estime que «l’activité économique devrait rester soutenue en 2019 et les perspectives à moyen terme confirment la poursuite d’une croissance robuste».

Elle prévient toutefois, que «des risques persistent liés notamment au rythme plus lent que prévu de la mobilisation des recettes, aux termes de l’échange défavorables et au resserrement des conditions financières internationales».

Avec une croissance de 7,4% en 2018, la Côte d’Ivoire est invitée à poursuivre les réformes pour la transformation de son économie. «Le crédit à l’économie a progressé à un rythme soutenu de 11,3% en 2018. Cependant, la baisse des exportations en valeur, notamment liée à des cours du cacao sensiblement détériorés et le renchérissement des cours du pétrole en 2018, ont augmenté le déficit du compte courant extérieur à 4,7% du PIB », a relevé Céline Allard.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.