L’Italie s’attend a une croissance économique nulle en 2019

Le ministre italien de l’Economie, Giovanni Tria a prévenu dimanche que la croissance économique en Italie serait nulle en 2019, en raison du ralentissement généralisé dans la zone euro et ce malgré les initiatives de relance qui alourdissent le déficit du pays.

De l’avis de Tria, l’Italie pourrait enregistrer une croissance nulle en 2019, mais l’argentier du gouvernement italien n’envisage pas pour autant, de proposer une loi de finances rectificative.

«Nous sommes devant un ralentissement général de la croissance dans toute l’Europe et en Italie, en 2019, on se dirige vers un taux zéro», a déclaré le ministre italien dimanche à l’occasion d’un colloque économique à Florence.

« L’Allemagne est à l’arrêt et, en conséquence, la partie la plus productive de l’Italie s’est arrêtée aussi. Et comme l’Italie depuis des années, croit de un point (de pourcentage) de moins que les autres pays européens, nous nous dirigeons vers le zéro», a-t-il soutenu. «Personne ne nous demande une manœuvre (loi de finances) rectificative, donc je l’exclus», a-t-il ajouté.

La coalition gouvernementale italienne, composée de La Ligue (extrême droite) et du Mouvement 5 Etoiles (M5S, anti-système) tablait jusqu’ici sur une croissance de 1 % cette année.

L’exécutif italien s’appuie, entre autres, sur une de ses principales mesures, le revenu de citoyenneté (RDC), qui fait partie des promesses électorales du M5S et doit entrer en vigueur au premier semestre afin de relancer l’activité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.