La cybercriminalité occasionne en Côte d’Ivoire des préjudices de 5,6 milliards de FCFA en 2018

La Plateforme de lutte contre la cybercriminalité (PLCC) en Côte d’ivoire a indiqué lundi, dans le cadre de la présentation du bilan de ses activités en 2018, qu’elle a enregistré un total de 2860 plaintes pour des préjudices financiers évalués à hauteur de 5.595.075.998 FCFA.

Dans les détails, la PLCC a fait face à 3 types d’arnaques, notamment la fraude sur porte-monnaie électronique (538 plaintes et un préjudice de 257.907.471 FCFA), l’usurpation d’identité (407 plaintes et un préjudice de 295.368.722 FCFA), et l’atteinte à l’image et à l’honneur (374 plaintes enregistrées pour 23.784.100 FCFA de préjudice financier).

La plateforme a réussi à interpeller quelques dizaines de fraudeurs. « En 2018, 89 brouteurs ont été interpellés, après le dépôt de 2.860 plaintes, dont 73 prévenus ont été déférés devant la justice pour escroquerie sur le net », a révélé l’organe de la police nationale, précisant qu’un total de 339 comptes ont été supprimés ou récupérés.

Ces chiffres sur la cybercriminalité en Côte d’Ivoire montrent que le phénomène fait encore rage dans le pays et qu’un long chemin reste à parcourir pour l’éradiquer.

«Même si beaucoup reste encore à faire pour assainir et rendre plus sûr notre cyber-environnement, il est bien de saluer les avancées colossales que nous avons réalisées durant ces dernières années, avec notamment la restauration progressive de l’image de marque de notre pays sur les marchés et places numériques mondiales», a déclaré Bilé Diéméléou, directeur général de l’Autorité de régulation des télécommunications/tic de Côte d’Ivoire (ARTCI).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.