Les Etats-Unis résolus à rejeter les demandes d’asile des migrants provenant du Mexique

L’administration américaine a annoncé lundi qu’elle allait rejeter, les demandes d’asile formulées à sa frontière sud par les migrants n’ayant pas requis le statut de réfugié au Mexique ou dans un autre pays par lequel ils ont transité pendant leur périple vers les Etats-Unis.

«Les Etats-Unis sont généreux mais complètement débordés par le fardeau créé par les centaines de milliers d’étrangers arrêtés à la frontière sud», a assuré le ministre américain de la Justice, Bill Barr, dans un communiqué.

Il a en outre, annoncé l’entrée en vigueur dès ce mardi, de cette nouvelle règle censée «décourager les migrants économiques qui veulent exploiter notre système d’asile».

En réaction, les autorités mexicaines ont dénoncé lundi en fin de journée cette décision américaine. «Le Mexique n’est pas d’accord avec les mesures qui verrouillent l’accès à l’asile ou au statut de réfugié, visant ceux qui craignent pour leur vie dans leur pays d’origine … et nous allons être très vigilants sur le respect du principe de non-refoulement, conformément au droit international en vigueur», a déclaré le ministre mexicain des Affaires étrangères, Marcelo Ebrard.

Cette règle est mise en place juste après un week-end tendu à la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique.

En effet, le président américain Donald Trump avait annoncé pour dimanche dernier une série d’opérations de police visant à interpeller des milliers de sans-papiers dans plusieurs villes du pays. Toutefois, aucune activité d’envergure n’a été constatée dans les principales villes des Etats-Unis.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.