Algérie : Annaba, le port des exportations hors hydrocarbures

Des initiatives sont prises par les autorités algériennes pour faire du port d’Annaba, le port par excellence des exportations hors hydrocarbures. A cet effet, un couloir vert et des moyens adaptés pour le chargement des navires ont été mis en place au port d’Annaba, pour encourager les exportations hors hydrocarbures, a indiqué l’inspecteur principal des douanes de ce port, Mohamed Berdji.

Il a fait part de ces initiatives lors d’une rencontre d’études, tenue sous le thème « la politique d’exportation en Algérie, réalité et perspectives ». L’administration des douanes et l’entreprise Portuaire d’Annaba ont mis en place une batterie de mesures au profit des opérateurs économiques pour encourager la production nationale et l’exportation hors hydrocarbures, a-t-il affirmé.

Il a rassuré que des moyens adaptés sont mis à disposition des exportateurs pour le chargement des navires, précisant que la société publique de sidérurgie, Sider El Hadjar, figure parmi les plus grands exportateurs via le port d’Annaba avec des exportations qui se sont s’élevées à près de 61 millions de dollars en 2018.

Les participants à cette rencontre d’études, qu’ils soient opérateurs économiques, universitaires, experts en sciences économiques u cadre de l’administration publique, ont reconnu la nécessité de renforcer les capacités concurrentielles des produits algériens destinés à l’export. Ils ont également proposé de donner de l’importance au marketing international afin de se positionner sur le marché international.

L’une des recommandations est de mettre en place des mesures qui permettraient de contrôler l’importation des produits finis destinés à la consommation mais aussi de développer la spécialité du commerce international à l’université.

Il a été également préconisé de densifier le réseau des laboratoires de contrôle qualité et de faire en sorte que ces derniers se plient aux normes internationales. Une mesure qui doit être assortie d’un accompagnement des petites et moyennes entreprises concernées par le trafic à l’exportation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.