Madagascar-Sécheresse : 500.000 personnes souffrent d’insécurité alimentaire

A Madagascar, des centaines de milliers d’habitants se trouvent en situation d’insécurité alimentaire à cause de la sécheresse qui sévit dans la grande île depuis plusieurs mois, indique un bulletin publié lundi par la FAO et le ministère malgache de l’Agriculture.

Le rapport de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) prévoit 730.000 personnes en situation d’insécurité alimentaire sévère dans la Grande Île d’ici mars prochain. Deux régions sont particulièrement touchées : l’Androy et l’Anosy parce qu’elles subissent la sécheresse depuis plusieurs mois.

Le Kere (famine), touche tous les ans le Grand Sud. «Les perspectives de récoltes restent critiques pour les prochains mois», précise par d’ailleurs le bulletin de la FAO.

Dans certaines communes, la sécheresse a causé 75% de perte dans les rizicultures. Les champs de manioc et de maïs ont été aussi touchés. Le nombre de repas a aussi baissé et dans 60% des communes, des migrations temporaires pour fuir la sécheresse et la faim ont été observées. «Certains ménages vendent leurs effets personnels pour faire face aux difficultés alimentaires », souligne le rapport.

La crise alimentaire dans le Grand Sud, l’une des zones les plus pauvres de Madagascar, reste largement ignorée. Selon le baromètre de l’ONG CARE International publié le mois dernier, elle arrive en tête des dix crises humanitaires oubliées par les médias.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.