Télécoms : Orange part à la conquête du marché africain

Le géant des télécoms Orange a dévoilé dimanche à Barcelone une nouvelle offre low-cost baptisée « Klif », disponible uniquement dans la zone Afrique et Moyen-Orient et comprenant un smartphone associé à un forfait data afin de développer l’internet mobile sur le continent africain.

A travers cette offre, qui sera lancée avant l’été 2015, le groupe de télécommunications français entend élargir le nombre d’utilisateurs de téléphones avec un accès à internet, particulièrement dans les pays en voie de développement.

Le groupe Orange lancera cette offre sous forme de package comprenant un accès à internet, des sms et des appels. Le smartphone « Klif » sera accessible à une large majorité de la population des pays ciblés grâce à son prix relativement bas. En effet, pour 40 dollars au maximum suivant les pays, l’acheteur aura droit en moyenne à un forfait comprenant six mois de données à raison de 500 Mo par mois de téléchargement. Il aura également droit à un forfait voix de six mois compris entre 30 minutes et une heure chaque mois, ainsi qu’à six mois de SMS. Il sera donc impossible de dissocier le smartphone des fonctionnalités qu’il offre.

Le lancement de ce téléphone à bas coût intervient quelques jours seulement après l’acquisition du groupe français de l’un des principaux opérateurs téléphoniques d’Egypte, Mobinil. L’opération s’inscrit aussi dans la droite ligne de la volonté du groupe français d’augmenter sa participation dans le capital du numéro deux marocain de la téléphonie mobile (Méditel).

Au vue de ces avancées majeures dans les pays africains, des spécialistes estiment que le géant des télécoms Orange cherche à trouver des relais de croissance pour ses filiales en perte de vitesse dans certains pays occidentaux.

Cette offre sera déployée dans un premier temps dans 13 pays, dont l’Egypte, le Sénégal, la Tunisie, le Kenya, le Mali et la Côte d’Ivoire, puis six autres avant la fin de l’année.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.