Sierra Leone : Un criminel emprisonné au Rwanda libéré sous conditions

Un ancien chef de guerre sierra léonais emprisonné pour crime contre l’humanité a été libéré sous condition au Rwanda où il purgeait sa peine, a annoncé le Tribunal spécial résiduel pour la Sierra Leone. Moinina Fofana était condamné à 15 ans de prison et a déjà passé douze ans en détention.

Moinina Fofana était un chef de milice progouvernementale, les Forces de la défense civile (CDF). Condamné en 2002 par le tribunal spécial, il ne pouvait purgeait sa peine dans son pays, faute d’un établissement pénitentiaire adéquat. Dans le cadre de la coopération de ce tribunal créé en 2002 par les Nations Unies, le Rwanda avait accepté d’accueillir le prisonnier.

Maintenant, il achèvera sa peine à Bo dans le sud de la Sierra Leone. Le tribunal spécial a précisé dans un communiqué que cet ancien chef de guerre poursuivra sa peine « sous des conditions strictes et une surveillance draconienne ». A son retour dans son pays, le condamné devra présenter des excuses publiques aux populations dont nombreuses sont ses victimes. « Il lui est interdit de rentrer en contact avec des témoins ou faire de la politique », ajoute le communiqué du tribunal.

La Sierra Leone a connu une meurtrière guerre civile qui a fait quelque 120.000 morts et des milliers de mutilés. La milice des CDF avait commis d’affreux crimes sur des civils aux côtés de leurs alliés, les chasseurs traditionnels de Kamajor. Ils combattaient tous contre le Front révolutionnaire uni (RUF). La plupart des chefs des CDF jouissent d’une grande liberté et sont populaires auprès des victimes qui estiment que grâce à eux le RUF n’a pas réalisé de grands massacres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.