Comores : Les automobilistes boudent la taxe de roulage

Les automobilistes de Hambou et de Mbadjini veulent se soustraire à l’acquittement de la redevance payée sur la vignette 2015. Raison invoquée : l’état de la route qui laisse à désirer.

Depuis déjà sept mois, la circulation automobile entre Vouvouni et Moroni, la capitale, est devenue cauchemardesque pour tout automobiliste. Ce tronçon est victime des travaux de réhabilitation du réseau d’eau de la Ma-mwe, la société d’eau et d’électricité des Comores. Les chauffeurs de cette région ne comptent pas baisser les bras et veulent suspendre le paiement de la vignette pour l’exercice de 2015.

« Les recettes encaissées à la suite du paiement de la vignette servent à réhabiliter les routes ; aujourd’hui, on n’a pas de route mais des nids de poule », explique Ismael, chauffeur de la ligne Moroni-Mbadjini Est.l’ensemble des chauffeurs des deux régions ont exprimé leur souhait de rencontrer les chefs de la police nationale pour leur faire part de leur intention ainsi que le commissaire aux finances de l’île de Ngazidja.

Pour Salim Mohamed, automobiliste, une solution doit être trouvée au plus vite « sinon, on ne va pas payer la vignette, cette année », dit-il. Usukani Wa Massiwa, le syndicat des conducteurs avait appelé les chauffeurs à ne pas payer la vignette cette année, si les routes ne sont pas réhabilitées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.