Kenya : Les populations de la Mandera manifestent contre le grand banditisme

Les habitants de la ville de Mandera, au nord du Kenya, ont organisé une manifestation pacifique pour protester contre la mauvaise sécurité et demander le transfert du commissaire local. La manifestation a été menée par 20 membres de l’assemblée du comté.

Les manifestants ont demandé au gouvernement de transférer le commissaire du comté de Mandera, Alex Nkoyo, pour incompétence et de lui accorder un ultimatum de 48 heures pour remettre sa démission. Selon eux, M. Nkoyo est derrière la vague actuelle d’insécurité qui a fait plusieurs morts dans la région.

Le gouverneur du comté de Mandera, Ali Roba, a échappé de peu à la mort la semaine dernière après l’explosion d’un véhicule de son convoi par un engin explosif improvisé. M. Nkoyo a été la cible d’une controverse après avoir dit que M. Roba n’était pas la cible d’une attaque, mais que les assaillants ne cherchaient qu’à détourner deux véhicules.

Le secrétaire de la Sécurité intérieure Joseph Nkaissery a défendu M. Nkoyo en affirmant que cette attaque ainsi qu’une autre attaque dans le comté de Wajir qui a fait quatre morts n’étaient le fruit que de « simples bandits ». Des manifestants brandissaient des pancartes et menaçaient: « Si le gouvernement national n’agit pas, nous nous assurerons par nous- mêmes que Nkoyo ne nous servent plus ».

M.Roba, qui a survécu à la cinquième tentative d’assassinat en moins d’un an, a déclaré aux journalistes à Nairobi lundi que le gouvernement devrait penser à déployer des troupes dans les villes du nord du pays afin de stopper les militants somaliens présumés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.