Le syndicat UGTT rejette le projet de budget 2017 en Tunisie

Le syndicat Union générale des travailleurs tunisiens (UGTT) a fait savoir, ce lundi, qu’il rejetait de façon «catégorique» le projet de budget 2017 du gouvernement. Pour cause, ce budget prévoit un gel des salaires d’au moins un an dans la fonction publique.

Vendredi, le gouvernement a approuvé un projet de loi de finance pour 2017 qui prévoit, parmi ses dispositions, un gel des salaires d’au moins un an des fonctionnaires. Ce projet doit passer par l’Assemblée des représentants du peuple, en vue de son adoption.

Le bureau exécutif national de la centrale syndicale a souligné, dans un communiqué, son opposition radicale contre toutes les mesures contraignantes pour lesquelles, «il avait mis en garde» le gouvernement. La puissante syndicale a regretté le fait qu’elle n’ait pas été associée à l’élaboration du projet.

Elle a ainsi appelé les syndicats et les travailleurs dans tous les secteurs à se mobiliser pour protester contre les termes financiers de ce budget 2017, et ce en faisant usage de «tous les moyens légaux.»

L’UGTT a aussi, dans son communiqué, accusé le gouvernement d’avoir failli à ses engagements en matière de lutte contre la corruption, de contrebande, ou d’évasion fiscale, qui sont là des facteurs de «déstabilisation sociale.»

Notons que le gouvernement tunisien, et particulièrement le premier ministre Youssef Chahed, motivent les dispositions du projet de loi de finance, en cours de discussions, par la situation économique difficile du pays. Par ailleurs, l’Etat a promis au Fonds monétaire international (FMI) de mettre en œuvre une série de réformes, dans le cadre de la signature d’un plan d’aide, en mai dernier, de 2,6 milliards d’euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.