La Guinée Conakry réduit le budget de la Commission électorale

Les députés de la Guinée Conakry ont adopté à la majorité, ce lundi, le budget rectificatif 2017 qui n’attribue que 115 milliards de Francs guinéens, à la commission électorale nationale indépendante (CENI) pour l’organisation des prochaines élections locales, soit environ le tiers du budget sollicité et qu’elle avait estimé à 336 milliards de Francs guinéens.

L’opposition redoute déjà que cette faible dotation ne soit un alibi entre les mains de la CENI et du gouvernement pour repousser encore la date des élections locales tant attendues.

«Le gouvernement a donné des assurances. Nous mettons une ligne de +dépenses communes+, sur laquelle nous tirerons si le budget qui est amené par la Céni est approuvé par le gouvernement. Nous trouverons les financements», a tenté de rassurer, Michel Kamano, président de la commission finance et député de la mouvance présidentielle, juste avant le vote dans l’hémicycle.

En principe, il est prévu que le scrutin soit organisé avant la fin 2017, conformément à l’accord politique signé entre la mouvance présidentielle et l’opposition en octobre 2016. Le mandat des maires est échu depuis 7 ans, la dernière élection dans le pays a eu lieu en 2005.

L’opposition menacerait de poursuivre ses manifestations si des assurances ne sont pas données quant à l’organisation des élections avant la fin de l’année.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.