Maroc : DGSN bénéficie d’un Centre de radiologie et d’analyses médicales

Le Roi Mohammed VI a inauguré ce mercredi le Centre de radiologie et d’analyses médicales de la Sûreté Nationale et a également procédé au lancement des travaux de construction du nouveau siège de la Direction Générale de la Sureté Nationale (DGSN), au quartier Hay Ryad à Rabat.
Le Centre de radiologie et d’analyses médicales est un projet qui compte assurer aux fonctionnaires de la Sûreté nationale, les conditions d’une vie digne, une couverture sanitaire et des acquis matériels et moraux leur permettant de s’acquitter de leur devoir national et de veiller à la sécurité et à la quiétude des citoyens.
Ce nouveau Centre de radiologie et d’analyses médicales est offert aux fonctionnaires de la Sûreté Nationale, actifs et retraités, ainsi qu’à leur famille, et ce en développant des projets médicaux de niveau secondaire.
Le Centre de radiologie et d’analyses médicales, construit sur une superficie de 1.000 m², comporte un centre de radiologie, un laboratoire d’analyses médicales et un Hôpital de jour, l’ensemble est doté de matériels et d’équipements de dernière génération. Il est également doté de deux unités médicales mobiles pour assurer au patient un transport médicalisé de qualité.
L’autre activité royale de ce 24 avril a été le lancement des travaux de construction du nouveau siège de la Direction Générale de la Sureté Nationale (DGSN). Un projet qui se veut un vecteur de modernité et d’efficience dans les actions de la DGSN, au service de la sécurité du Maroc et de la quiétude des Marocains.
Mobilisant un budget prévisionnel global de 2 milliards de dirhams, le nouveau siège de la DGSN sera érigé sur une superficie globale de 20 hectares et bâti selon les normes architecturales marocaines. Le futur siège sera un véritable complexe administratif moderne et intégré, abritant toutes les directions et services centraux de la sûreté nationale, ainsi qu’une salle de conférences d’une capacité de 1.200 places.
Il sera réalisé dans un délai de 5 ans, et comprendra également un musée de la sûreté nationale, un centre pour archives, un centre pour activités sportives, un centre d’enregistrement des données identitaires et d’impression des cartes nationales, un centre d’hébergement des forces de réserve, un centre informatique et un parking d’une capacité de 1.500 véhicules.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.