Bénin : le gouvernement convaincu de l’indépendance énergétique du pays a l’horizon 2021

Le ministre béninois de l’énergie, Jean Claude Houssou, a annoncé que son pays prévoit d’atteindre une indépendance énergétique d’ici 2021, dans une note publiée mardi à Cotonou.

Il a signifié que le Bénin atteindra une production de plus de 400 mégawatts sur un besoin de 300 mégawatts grâce à la mise en œuvre des projets énergétiques, dont celui concernant la centrale électrique Maria Gléta 2, contenus dans le programme d’action du gouvernement (PAG) couvrant la période 2016-2021.

« Avec la mise en service de la centrale thermique Maria Gleta2, qui produit près de 129 mégawatts, le besoin du Bénin en énergie électrique est réduit de moitié », a indiqué, satisfait, ce responsable ministériel.

Déjà, à aujourd’hui, « il y a suffisamment d’énergie pour pourvoir contenter tout le monde… », selon le ministre pour qui son pays ne devrait plus souffrir des problèmes de délestage qui relèvent désormais du passé.

Le gouvernement de Cotonou prévoit la création de plusieurs autres centrales thermiques et l’installation des énergies renouvelables dans plusieurs villes du pays. « Pour les énergies renouvelables, un appel d’offre est déjà lancé pour sa concrétisation (…). A côté de tout cela, un autre projet de 25 mégawatts financé par l’Agence Française pour le développement (AFD) et l’Union Européenne verra le jour d’ici 2020 », a poursuivi Houssou.

Le ministre a également salué l’impact de l’accès à l’énergie électrique sur le PIB. « En moins de 2 ans, nous avons réduit de 75% les souffrances de nos concitoyens en matière d’énergie électrique (…) Cela a agi sur le PIB car en 2015, nous avons un taux de croissance de 2,3%, mais avec la disponibilité de l’énergie, on est passé en 2018 à un taux de croissance de 6,8% avec une prévision de 7,2% pour 2019 ».

L’autonomisation énergétique au Bénin est une des priorités du président Patrice Talon.

 

A propos de Arsene Severin

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.