Lancement au Sénégal d’un projet de lutte contre la migration clandestine

Le ministère sénégalais de la Microfinance et de l’Economie Sociale et Solidaire, a lancé mardi à Dakar, le projet de lutte contre la migration irrégulière à travers l’appui au secteur privé et à la création d’emplois au Sénégal (PASPED).

Ce programme initié en collaboration avec l’Ambassade d’Italie à Dakar et financé par l’Union européenne à hauteur de 27 milliards de FCFA au titre du Fonds fiduciaire d’urgence de l’institution pour l’Afrique, a pour objectif de réduire la migration irrégulière grâce au soutien au secteur privé et à la création d’emplois au Sénégal.

Une plateforme fournissant une assistance financière et technique sera créée pour contribuer au développement des micros, petites et moyennes entreprises (MPME) sénégalaises en renforçant le potentiel économique local et celui de la diaspora en Italie.

Quelque 750 entreprises vont ainsi bénéficier d’un renforcement technique et financier afin d’augmenter l’offre en emplois qualifiés. En outre, cinquante autres expatriés résidant en Italie bénéficieront d’un accompagnement dans leurs projets de réinsertion économique au Sénégal.

Ce projet, d’une durée de trois ans, intitulé  «programme supplémentaire sous les couleurs du +Tekkifii+ ou +Réussir ici, en langue wolof+ » est une aubaine pour  près de 300.000 nouveaux demandeurs d’emplois qui arrivent chaque année sur le marché du travail, estime la délégation de l’UE au Sénégal. Elle permettra la formation pratique, l’orientation et l’insertion professionnelle de 1.200 jeunes auprès des MPME.

Le PASPED sera mis en œuvre dans les régions de Dakar (ouest), Diourbel (centre), Thiès (ouest), Kaolack (centre), Louga (nord-ouest) et Saint-Louis (nord).

A propos de adam eugene

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.