Le Groupe marocain OCP, membre du WBCSD

Le groupe marocain Office chérifien des phosphates (OCP) a été admis membre du World Business Council for Sustainable Development (WBCSD).

Le Conseil mondial des entreprises pour le développement durable est une association internationale regroupant plus de 200 multinationales avant-gardistes, agissant en faveur du développement durable.

L’intégration de ce réseau mondial, indique l’OCP dans un communiqué, lui permettra de poursuivre la réalisation de ses ambitions de développement durable en collaboration avec de grands groupes internationaux partageant les mêmes objectifs et les mêmes valeurs.

«Nous sommes heureux de rejoindre le WBCSD. Nous participons tous à cet engagement vital visant à accélérer la transition vers un avenir durable», a déclaré Mostafa Terrab, PGD du Groupe OCP, cité dans le texte annonçant l’intégration du groupe au WBCSD.

« Notre vision en la matière, poursuit-il, est profondément ancrée dans notre ADN car nous gérons consciencieusement les plus grandes réserves mondiales de Phosphate, un nutriment essentiel pour nourrir de manière durable une population mondiale croissante».

«Garantir que 9 milliards de personnes puissent bien vivre dans les limites de ce que peut offrir la planète d’ici 2050 est au cœur de notre vision pour un monde durable», a indiqué Peter Bakker, PDG du WBCSD.

Se réjouissant de l’adhésion de l’OCP au WBCSD, Bakker a souligné que ce groupe  est «un atout précieux pour nos membres et pour plusieurs de nos projets dans un contexte de transformation du système alimentaire mondial ».

Dans son communiqué, le Groupe OCP, un des leaders mondiaux de l’industrie du phosphate et de ses dérivés, revient ses engagements en faveur du développement durable.

«OCP s’est fixé des objectifs ambitieux en lançant le programme ‘‘Economie Circulaire’’ au sein de sa ‘‘Sustainability Platform’’ dont l’approche vise à créer une dynamique verte et à favoriser la symbiose avec l’écosystème industriel et les communautés», lit-on dans le texte.

Cette nouvelle approche, précise la même source, se concrétise à travers quatre axes  notamment la préservation des ressources, la production durable, la rationalisation de la consommation et la valorisation des déchets en ressources.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.