Le gouvernement ivoirien privilégie les entreprises locales dans un programme d’infrastructures routières

Les autorités en Côte d’Ivoire ont sélectionné plus de 140 Petites et moyennes entreprises (PME) dans le cadre d’un programme de réhabilitation de l’entretien routier en cours.

« 148 entreprises ivoiriennes ont été recrutées » dans ce programme, a précisé le directeur général de l’Agence de gestion routière (Ageroute), Pierre Dimba, en fin de semaine dernière lors d’une cérémonie de distinction à Abidjan.

Cette démarche est pour permettre aux entreprises locales de bénéficier davantage des marchés de l’Etat, mais aussi de contribuer à la création d’emplois et de participer au développement du pays. « Le gouvernement a compris et a décidé que les milliards que nous consacrons à la réalisation de nos routes reviennent prioritairement aux ivoiriens », a fait savoir Dimba.

Selon ce responsable, le gouvernement a injecté, cette année, plus de 100 milliards FCFA dans l’entretien des routes, en faveur de ces PME qui embauchent au minimum dix personnes avec des parts de marchés allant de 200 à 300 millions FCFA.

Il a aussi informé qu’un texte serait en préparation, devant permettre aux PME ivoiriennes d’avoir une part importante dans les marchés des grandes sociétés qui décrochent des projets routiers dans le pays. Le gouvernement allouerait, chaque année, un portefeuille de 1500 milliards FCFA pour l’Ageroute, destiné à la réhabilitation des routes.

Lors du premier sommet et forum économique Russie-Afrique, tenu du 23 au 24 octobre dernier à Sochi (Russie), le président ivoirien, Alassane Ouattara, a invité les entreprises russes à investir en Côte d’Ivoire dans les secteurs de l’agro-industrie et des infrastructures routières, d’après un communiqué d’Abidjan.

A propos de François Saint-Sauveur

Journaliste Ex RFI

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.