La croissance au Sénégal dépasse les 4,5% prévus en 2014

Le taux de croissance économique au Sénégal devrait atteindre voire dépasser les 4,5% initialement prévus pour 2014, a annoncé lundi le ministre sénégalais de l’Economie, des Finances et du Plan, Amadou Bâ.

«Nous tablions sur une croissance de 4,5% et Dieu merci, nous l’atteindrons et il est même question que ce taux soit dépassé», a-t-il précisé lundi lors d’un point de presse, à l’occasion de la 23ème édition de la Foire internationale de Dakar (FIDAK).
C’est une performance jamais réalisée depuis 2002 et Amadou Bâ ne cache pas sa satisfaction. « Cela nous réconforte d’autant plus que le Sénégal n’a pas réalisé une croissance aussi élevé depuis une dizaine d’année », a-t-il déclaré en promettant pour janvier 2015, de plus amples détails sur cet exploit.

Plus que 2014, l’année prochaine s’annonce prometteuse avec la mise en œuvre du Plan Sénégal Emergent (PSE), nouveau référentiel des politiques publiques au Sénégal. L’exécution du PSE devrait être effective par le biais de certains projets liés aux infrastructures universitaires, industrielles et routières.

Concernant les ouvrages relatifs aux voies de communication terrestre, le secrétaire d’Etat au Réseau ferroviaire, Abdoul Ndéné Sall, également présent lors du point de presse, a indiqué que « l’année 2015 sera celle des réalisations des grands projets du président Macky Sall dans le domaine des infrastructures routières et du transport ».

Abdoul Ndéné Sall a aussi indiqué que le gouvernement sénégalais espère «dépasser l’objectif fixé de 50 km d’autoroutes chaque année dans deux ans».

Selon le ministre de l’Economie, les autorités de son pays ne lésineront pas sur les moyens pour « engager les réformes nécessaires du PSE ». Il a rassuré sur la disponibilité des fonds pour les travaux devant démarrer courant 2015, comme la construction de 2 universités et du Parc industriel de Diamniadio, sans oublier les projets routiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.