Tenue à Rabat de la 1ère réunion du Comité mixte maroco-congolais de coopération énergétique

Le Maroc et la République du Congo-Brazzaville ont tenu, jeudi à Rabat, la première réunion du Comité mixte maroco-congolais de coopération énergétique sous la présidence des ministres de l’énergie des deux pays.

Le ministre marocain de l’Énergie, des mines et de l’environnement, Aziz Rabbah a fait part à la délégation ministérielle congolaise de la volonté de son département de partager son «expérience réussie» en matière d’électrification et de mise en place de systèmes de régulation électrique éolienne, évoquant également les avancées réalisées par le Maroc en matière de réformes institutionnelles relatives au secteur énergétique et de régularisation du marché des énergies.

Il a, par ailleurs, mis l’accent sur l’importance de valoriser le secteur miner africain et ce, dans l’optique d’attirer davantage d’investissements, estimant qu’il est temps de négocier l’installation des industries énergétiques en Afrique.

Pour sa part, le ministre congolais de l’Energie et de l’hydraulique, Serge Blaise Zoniaba a exprimé la ferme détermination de son pays à intensifier et diversifier ses relations de coopération avec le Maroc, en vue de traduire les objectifs des accords de coopération conclus dans le domaine de l’énergie en actions et projets concrets d’intérêt commun.

Dans ce cadre, il a exposé l’expérience de son pays en matière d’énergie, exprimant la volonté de son département de s’enrichir de l’expérience marocaine dans ce domaine et d’œuvrer conjointement pour rehausser le niveau de coopération énergétique entre les deux pays.

En visite en Avril 2018 à Brazzaville, le Roi Mohammed VI et le Président de la République du Congo, Denis Sassou N’Guesso, ont présidé la signature de plusieurs accords de coopération bilatérale dans divers domaines, dont un accord-cadre de coopération dans le domaine de l’énergie.

Ce dernier vise le développement de la coopération entre les deux pays dans les domaines de l’électricité, échange d’expériences, assistance technique pour le montage de projets électriques pour l’électrification en milieu rural, organisation de stages et de cycle de formation et encouragement des investisseurs privés pour la réalisation de projets de production électrique à partir des énergies renouvelables.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.