Washington salue l’arrestation du «financier» du génocide de 1994 au Rwanda

Les Etats-Unis ont salué lundi l’arrestation en France du « financier » présumé du génocide de 1994 au Rwanda, Félicien Kabuga, évoquant une « étape importante pour la justice internationale ».

« Nous félicitons les responsables des forces de l’ordre du monde entier qui ont contribué à son arrestation », a déclaré la porte-parole de la diplomatie américaine, Morgan Ortagus dans un communiqué, assurant que «c’est une étape importante pour la justice internationale».

Classé parmi les fugitifs les plus recherchés au monde, Félicien Kabuga a été arrêté samedi matin près de Paris et écroué après vingt-cinq ans de cavale, ouvrant la voie à un procès devant la justice internationale.

Agé de 84 ans, Kabuga, qui résidait à Asnières-sur-Seine (Hauts-de-Seine) sous une fausse identité, est notamment accusé d’avoir créé les milices Interahamwe, principaux bras armés du génocide de 1994 qui fit 800.000 morts au Rwanda, selon l’ONU.

En 1994, Kabuga appartenait au cercle restreint du président rwandais Juvénal Habyarimana dont l’assassinat, le 6 avril 1994, allait déclencher le génocide.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.