Coronavirus au Mali: Grâce présidentielle pour 400 détenus

Le chef de l’Etat malien, Ibrahim Boubacar Keïta a gracié 400 détenus pour freiner la propagation du nouveau coronavirus, dont un prêcheur récemment condamné pour des propos polémiques, a indiqué la Présidence du Mali ce mardi.

Selon la présidence, c’est «dans le cadre des mesures anti-Covid 19» que le président de la République «vient de gracier 400 détenus dont le prêcheur Bandiougou Doumbia».

Doumbia avait été arrêté en février pour des propos faisant notamment l’apologie des chefs jihadistes Iyad Ag Ghali et Amadou Koufa. Il avait été condamné début mars à deux ans de prison.

«Tous étaient libérables en janvier 2021, excepté Bandiougou Doumbia», a dit le ministre de la Justice Malick Coulibaly, expliquant que cette grâce se faisait «dans le cadre du désengorgement des prisons face au Covid-19». Aucune précision n’a été fournie sur le profil des autres détenus ayant  bénéficié de la grâce présidentielle.

Le Mali compte officiellement environ 1.500 cas de contamination au covid-19 et 53 décès.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.