Covid-19 : La Gambie, le Mali et le Niger peuvent compter sur la BAD

Des pays à faible revenu membres de la Communauté économique des états de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO), notamment la Gambie, le Niger et le Mali, viennent d’être appuyés par la Banque africaine de développement (BAD).

Le Conseil d’administration du groupe bancaire, met à la disposition de ces trois pays un montant de 22, 4 millions de dollar américain pour soutenir leurs plans de riposte contre la pandémie du nouveau coronavirus.

Ce financement, décaissé en urgence est destiné à aider ces trois pays à renforcer leur résilience dans le cadre de la lutte contre la Covid -19. Le premier décaissement, d’un montant de 9,55 millions $, servira à acheter des matériels tels que des thermo flash et des ventilateurs d’assistance respiratoire, apprend-t-on de la BAD.

Ensuite, le reste, soient 12,83 millions $, sera destiné à la formation du personnel de santé, à la mise en place d’un système d’alerte précoce informatisé et à l’achat des médicaments. Selon l’institution panafricaine, pour une meilleure réponse coordonnée et harmonisée de riposte sanitaire dans la région, les financements seront mis en œuvre par l’Organisation ouest africaine de  la santé (OOAS), organe spécialisé en santé de la CEDEAO.

Outre ces trois pays, la BAD a également appuyé plusieurs pays sur le continent depuis le début de la crise sanitaire avec des conséquences socio-économiques.

Il s’agit entre autres, du Sénégal (88 millions d’euros), du Cap-Vert (30 millions d’euros), de l’Egypte (500.000 $), du Maroc (264 millions d’euros), du Kenya (188 millions d’euros), de l’ile Maurice (188 millions de dollars) et du Zimbabwe (13,7 millions $), pour ne citer que ces pays-là.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.