Le président zambien appelle les fonctionnaires à plus de loyauté

Le président zambien, Edgar Lungu, a sommé les fonctionnaires à faire preuve de plus de loyauté et de s’aligner sur les programmes et directives du gouvernement, au risque d’être remerciés.

Edgar Lungu s’exprimait ce lundi, au Palais d’Etat, à l’occasion de l’investiture de différents responsables gouvernementaux nouvellement nommés.

Dans son discours, il a exigé des fonctionnaires de soutenir l’action du gouvernement en place, et a brandi de sévères sanctions (exclusion de la fonction publique) contre les auteurs de manœuvres susceptibles de mettre à mal le bon déroulement des programmes du gouvernement.

En effet, les autorités soupçonnent quelques fonctionnaires de travailler avec des instructions de l’opposition, dans l’objectif de saboter les actions du gouvernement actuel. Le président a cité l’exemple du programme actuel d’émission de cartes d’identité qui ne serait pas assumé avec professionnalisme par certains employés chargés de son exécution.

L’année prochaine, la Zambie procédera à des élections générales. Les formations politiques se battent ainsi pour se façonner une image positive aux yeux de la population et de la société civile.

Une des grandes crises qui secoue actuellement le pays est la cure d’austérité annoncée par le groupe suisse Glencore, exerçant depuis des années dans le pays. Ce spécialiste dans les matières premières minières et agricoles a fait part fin septembre dernier, de la suppression de près de 3.800 emplois sur un total de 10.000 employés. C’est une des conséquences des mesures prises par le groupe pour faire face à la chute des cours des métaux. Le président Lungu a tenté de rassurer, la semaine dernière, des mineurs menacés par cette suppression d’emploi.

Hormis les mises en garde aux fonctionnaires et face aux difficultés économiques et politiques que traverse son pays, le président zambien continue à s’en remettre à la volonté divine. Après une journée de jeûne et une prière nationale en faveur de l’économie nationale, le mois passé, Edgar Lungu exhorte l’église à prier pour le gouvernement, tout en reconnaissant le rôle que joue la communauté ecclésiastique au sein de la population dans le domaine socio-économique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.