RDC : Felix Tshisekedi part en guerre contre le mariage précoce des jeunes filles

En marge de la célébration de la Journée mondiale des droits de la femme, le président congolais Félix Tshisekedi s’est engagé vendredi à lutter contre le mariage précoce des jeunes filles, une pratique courante dans les villages de certaines régions de la République démocratique du Congo (RDC).

Alors que dans certaines traditions, particulièrement dans des milieux ruraux, des parents donnent en mariage leurs filles mineures contre le versement d’une dot conséquente, le président qui s’adressait à une vingtaine de femmes, représentantes de toutes les Congolaises, a pris «l’engagement de lutter contre le mariage précoce des jeunes filles pour qu’elles puissent toutes aller à l’école».

«Je suis conscient qu’il y aura des réticences et des freins à sa mise en œuvre mais il nous faudrait résolument adopter des nouvelles approches pour faire évoluer les mentalités », a expliqué l’ex-opposant récemment élu.

« Je ne ménagerais aucun effort pour éradiquer ce fléau durant mon mandat », a promis M. Tshisekedi.

Dans des provinces en proie aux violences, notamment dans le Kasaï (centre), des miliciens réduisent « des femmes et des jeunes filles en esclaves sexuelles», a expliqué dans la journée Sheila Keetharuth, experte de l’ONU chargée du suivi des recommandations après des violences dans le Kasaï.

« Aux femmes de la partie est de la RDC, victimes de nombreux groupes armés, vos souffrances doivent prendre fin et vos larmes cesser de couler. Il est plus que temps que l’impunité cesse et que les sanctions exemplaires puissent suivre », a poursuivi Tshisekedi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.