Téhéran compte poursuivre Washington en justice pour ses sanctions

Le Président iranien, Hassan Rohani a annoncé ce lundi 18 mars à Téhéran, que son pays va intenter des actions en justice contre les sanctions américaines, rapporte la chaîne de télévision d’État IRIB TV.

Les ministères iraniens des affaires étrangères et de la justice engageront des poursuites devant les tribunaux iraniens contre les responsables américains qui ont élaboré et imposé les sanctions frappant l’Iran, a déclaré le président Rohani, précisant que «l’affaire sera également portée devant les tribunaux internationaux».

«Les ennemis ne sont jamais parvenu à leur but d’affaiblir la nation iranienne, en dépit de leurs tentatives au cours des 40 dernières années», a souligné avec foi le président Iranien.

A la veille de cette déclaration, le ministre iranien du pétrole, Bijan Namdar Zanganeh a fait noter que le projet des Etats-Unis de réduire à zéro les exportations de pétrole iraniennes aurait un impact négatif sur le marché pétrolier mondial.

«Nous prenons des mesures pour poursuivre les exportations de pétrole iranien et l’Iran fera ce qui est nécessaire quel que soit le contexte», a dit  Zanganeh.

Si les pressions américaines imposent des conditions difficiles aux exportations iraniennes, la situation deviendra donc plus difficile pour le monde entier, a-t-il averti.

En revanche le représentant du département d’Etat américain pour l’Iran, Brian Hook avait déclaré vendredi dernier, qu’«un marché du pétrole mondial bien approvisionné aidera les Etats-Unis à maintenir, voire même à resserrer leurs sanctions contre l’Iran sans occasionner une hausse des prix du pétrole».

Après le retrait des États-Unis de l’accord sur le nucléaire iranien en mai 2018, Washington a imposé des sanctions unilatérales aux secteurs financier et énergétique de l’Iran.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.