L’Irlande courtise la BAD en vue d’y adhérer

Le directeur de la Division des finances internationales du ministère irlandais des finances, Paul Ryan, dont le pays souhaite adhérer à la Banque africaine de développement (BAD), a procédé ce lundi à Abidjan, en Côte d’Ivoire, au dépôt de l’instrument de ratification de l’accord portant création du Fonds africain de développement (FAD).

«L’Afrique a été l’un de nos principaux objectifs pour la coopération au développement, alors rejoindre la Banque nous donne l’opportunité de travailler avec le continent et de partager des connaissances dans des domaines tels que les services de technologie financière, l’énergie et le changement climatique, entre autres », a déclaré Paul Ryan, expliquant les motivations de la demande d’adhésion de son pays.

«L’Irlande rejoint le Groupe de la Banque africaine de développement à un moment opportun. Sa participation au Fonds africain de développement et son appartenance à la Banque africaine de développement contribueront au développement socio-économique de l’Afrique», a estimé, pour sa part, le Secrétaire général de la BAD, Vincent Nmehielle.

Il est à noter le processus d’adhésion au Groupe de la BAD se fait en plusieurs étapes. Il s’agit notamment de la signature des accords portant création du FAD et de la BAD, du dépôt des instruments d’acceptation ou d’approbation du Fonds et des accords de la Banque, du paiement des souscriptions initiales au Fonds et du capital-actions de la Banque.

Selon des informations émanant du groupe bancaire panafricain, la demande de l’Irlande de rejoindre la BAD a été approuvée lors des réunions annuelles du Conseil des gouverneurs du Groupe à Malabo, en Guinée équatoriale, en juin 2019. L’adhésion de l’Irlande portera à 81 Etats, le nombre des pays membres de cette institution.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.