La BAD débourse 10 milliards $ pour la lutte de l’Afrique contre le Covid-19

La Banque africaine de développement (BAD) a annoncé, ce mercredi, la création d’un Fonds spécial doté de 10 milliards de dollars, pour aider les pays membres régionaux à lutter contre la propagation du Covid-19 sur le continent africain et son impact économique.

Ce Fonds est mis à la disposition des gouvernements et de l’ensemble des acteurs du secteur privé d’Afrique.

Selon la BAD, cette enveloppe financière tient compte des difficultés budgétaires de nombreux pays africains. « L’Afrique est confrontée à d’énormes défis budgétaires pour agir efficacement face à la pandémie de coronavirus », rappelle le président du Groupe de la BAD, Akinwumi Adesina, qui fait savoir qui l’institution qu’il préside déploie toutes ses capacités de réponse à l’urgence pour aider l’Afrique en ce moment critique.

«Nous sommes engagés dans une course pour sauver des vies et aucun pays ne sera laissé pour compte », a rassuré le président de la BAD, soulignant qu’il faut prendre des mesures audacieuses et décisives pour sauver et protéger des millions d’Africains contre la pandémie du Covid-19.

Ce Fonds spécial est réparti en trois tranches, dont la première dotée de 5,5 milliards de dollars, sera consacrée aux opérations souveraines dans les pays membres de la Banque.

La deuxième tranche de 3,1 milliards de dollars, sera affectée aux opérations souveraines et régionales via les pays du Fonds africain de développement, le guichet de prêt à taux concessionnels de la BAD, chargé de répondre aux besoins des pays fragiles.

Enfin, la troisième tanche de 1,35 milliard de dollars sera consacrée aux opérations du secteur privé, ajoute la même source.

Pour rappel, il y a deux semaines, la BAD avait émis un emprunt obligataire social, « Combattre le Covid-19 », d’un montant record de 3 milliards de dollars.

La semaine dernière, le Conseil d’administration de la Banque a également approuvé une aide d’urgence Covid-19 de 2 millions de dollars pour soutenir les interventions de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) sur le continent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.