L’Algérie se dote d’un Comité scientifique de promotion de l’investissement agricole

Un Comité scientifique chargé de la promotion de l’investissement agricole a été mis en place en Algérie qui cherche à diversifier son économie après avoir été sérieusement ébranlée par la pandémie du coronavirus et la chute drastique des prix du pétrole, sa principale recette extérieure.

Installé ce mercredi par le ministre algérien de l’agriculture et du développement rural, Cherif Omari, ledit comité est chargé d’accompagner la nouvelle dynamique de développement du secteur de l’agriculture par la réflexion stratégique et prospective, précise un communiqué du département de l’agriculture.

« Le mécanisme examiné vise essentiellement l’assouplissement des procédures et la promotion d’une attractivité des investisseurs et des agro-industriels pour booster l’investissement agricole à travers la concrétisation de projets structurants et productifs, en leur garantissant les incitations et l’accompagnement nécessaires, dans le cadre de l’intégration des filières agricoles et agro-industrielles à l’effet de consolider la sécurité alimentaire du pays », explique le ministère.

Selon la même source, le mécanisme en cours d’élaboration, vise à encourager le développement des cultures stratégiques (céréales, laits, maïs, oléagineux et sucres) notamment au niveau des zones du Sud et des Hauts plateaux.

Dans le même objectif, l’Algérie examine les différentes alternatives de transition énergétique dans les systèmes de production agricole par la généralisation des énergies renouvelables et l’optimisation de l’utilisation rationnelle des ressources naturelles.

A noter que le Comité scientifique chargé de la promotion de l’investissement agricole est composé d’experts, d’universitaires et des compétences nationales spécialisées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.