Guinée-Bissau : L’UE promet 160 millions d’euros pour doper la reprise économique

L’Union européenne va fournir une aide supplémentaire de 160 millions d’euros à la Guinée Bissau pour doper la reprise économique et consolider la démocratie. Cette aide a été promise à Bissau à l’issue d’une conférence internationale consacrée à Bruxelles sur ce pays qui sort de longues années d’instabilité.

Cette aide a été promise lors d’une conférence internationale de soutien à Bruxelles à ce petit pays d’Afrique de l’Ouest.

Ces nouveaux fonds sont destinés à l’appui de la politique de la pêche, de la société civile, des droits de l’Homme et de la démocratie, ainsi qu’à la « gouvernance foncière en Guinée-Bissau » et au « programmes régionaux », a précisé la Commission européenne dans un communiqué.

Cette enveloppe s’ajoute à une aide de 127 millions d’euros engagés en faveur du pays d’ici 2020 dans le cadre du Fonds européen de développement et qui doivent être prioritairement consacrés aux secteurs de la gouvernance, du développement rural et de la santé, ajoute le communiqué.

L’UE a pris cet engagement lors d’une conférence internationale de soutien au pays co-organisée à Bruxelles avec le gouvernement de la Guinée-Bissau et le programme des Nations unies pour le développement (PNUD).

L’UE a définitivement levé mardi les restrictions qu’elle avait imposées sur la coopération avec la Guinée-Bissau en juillet 2011, en réaction à une mutinerie militaire d’avril 2010. Celle-ci avait préludé à une période d’instabilité qui s’est achevée avec la tenue en mai 2014 d’élections jugées « libres et crédibles », selon l’EU.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.