La Chine maintient sa promesse d’investir 60 milliards $ en Afrique

La Chine assure qu’elle compte investir, sans faille, les 60 milliards de dollars promis à l’Afrique, lors du 6ème forum sur la coopération sino-africaine (FOCAC) tenu en décembre dernier, à Johannesburg (Afrique du Sud), et ce en dépit du ralentissement de son économie.

Cette décision a été confirmée par l’ambassadeur de Chine en Ethiopie, La Yifan, au cours d’un entretien accordé, mercredi, à l’agence Reuters à Addis-Abeba.

«En dépit des doutes, je peux vous assurer que les services compétents du gouvernement, les banques de développement et les compagnies d’assurances chinoises négocient avec leurs homologues africains sur la façon de mener à terme le grand plan de développement de l’Afrique annoncé par Pékin», a fait savoir le diplomate.

La Yifan estime d’ailleurs que le ralentissement de l’économie chinoise pourrait constituer une aubaine pour les pays africains. «Alors que l’économie chinoise est en train de changer de vitesse, toutes les grandes industries qui ont alimenté la croissance et le boom des infrastructures au cours des trente dernières années doivent trouver une place où investir. Alors, où sont les endroits les plus idéaux pour ces investissements? Ce sont les pays africains», a-t-il déclaré.

La semaine passée, le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, a aussi affirmé que la Chine tiendra ses promesses faites lors du Sommet de Johannesburg en décembre dernier. Lors d’une conférence de presse, tenue en marge de la session annuelle de l’organe législatif national, il a affirmé que «chaque fois que la Chine fait une promesse, elle la tient toujours».

Le ministre répondait à un journaliste africain qui voulait savoir si le ralentissement économique affecterait les promesses chinoises d’investissement et d’aide faites à l’Afrique.

L’économie chinoise a enregistré l’année passée sa plus faible croissance depuis un quart de siècle, soit 6,9%. Mais cela n’empêche pas l’empire du milieu de nourrir davantage d’ambitions pour son rayonnement dans le monde. La promesse d’investir 60 milliards de dollars dans le développement du continent africain avait été annoncée par le président chinois Xi Jinpin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.