Mali : Arrestation de Souleymane Keïta, chef d’Ansar Eddine Sud

Les services de renseignements maliens ont annoncé jeudi avoir mis la main sur le chef d’Ansar Eddine Sud, Souleymane Keïta, il y a quelques jours, près de la frontière mauritanienne.

Il s’agirait du plus important chef jihadiste malien du sud du pays qui aurait été arrêté grâce aux informations fournies par un de ses alliés, arrêté pour sa part il y a quelques mois dans le centre du Mali.

Souleymane Keïta qui a été transféré mercredi à Bamako, est le responsable de la «katiba (unité combattante) Khalid Ibn Walid», forte de 200 combattants environ, qu’il a créée dans le Sud, sa région d’origine. C’est l’une des franchises d’Ansar Eddine au sud du pays, plus connue sous l’intitulé d’«Ansar Eddine Sud».

D’après une source sécuritaire malienne, Souleymane Keïta a été appréhendé alors qu’il était sur le point de se rendre à Tombouctou (nord) pour rencontrer sans doute Iyad Ag Ghaly, chef du groupe islamiste Ansar Eddine, dans la région de Kidal (nord-ouest).

L’année dernière, Souleymane Keïta a fait l’objet de quelques accusations de la part des autorités maliennes. Il était considéré comme le chef de file d’un camp d’entraînement militaire qui avait été découvert près de la capitale.

Aussi, son groupe était accusé d’avoir participé à des attaques contre des localités du sud et du centre du Mali, ainsi qu’à Bamako. L’arrestation de Keïta met probablement fin à son parcours de combattant terroriste.

Malgré la signature en mai-juin 2015 d’un accord de paix entre le gouvernement et les groupes rebelles, l’unité nationale est encore loin d’être au rendez-vous au Mali où certaines zones sous contrôle des rebelles échappent toujours aux autorités de Bamako.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.