Cameroun : Un ex-directeur de CAMAIR condamné à vie pour détournement de fonds

L’homme d’affaires camerounais et ancien directeur de la défunte compagnie nationale aérienne, Cameroon Airlines (Camair), Yves Michel Fotso a été condamné ce lundi, à la prison à vie, pour avoir détourné des caisses de la compagnie, la somme de 32 milliards 400 millions de FCFA (plus de 49 millions d’euros).

Le détournement de ces fonds, remonte à l’époque où Michel Fotso occupait le poste de directeur général de la compagnie. Le tribunal criminel spécial (TCS) de Yaoundé qui a prononcé la sentence, a aussi condamné Fotso à payer une amende de 19 milliards de FCFA pour les pertes financières causées à Camair. Ses comptes bancaires, une quinzaine, seront gelés et ses biens confisqués.

L’ex-patron de la compagnie Camair a été accusé entre autres, d’avoir créé trois sociétés écrans entre 2000 et 2003, à travers lesquelles il louait à CAMAIR des avions pourtant achetés avec des fonds publics du Cameroun. Il aurait également effectué des retraits frauduleux sur un compte détenu par la Compagnie à la Commercial Bank of Cameroon (CBC).

Fotso qui a toujours clamé son innocence n’était pas présent au tribunal, ni d’ailleurs ses avocats et ses proches, lorsque la cour a prononcé son verdict. Il aurait déjà prévenu le tribunal qu’il ne prendrait plus part aux audiences, dénonçant des vices de procédure.

Pour certains observateurs, la condamnation à perpétuité de Michel Fotso n’est pas une surprise.  Accusé de détournement d’environ 21 milliards de FCFA (32 millions d’euros) dans une autre affaire relative à l’achat d’un avion présidentiel, Fotso purgeait déjà, depuis 2001, une peine de 25 ans de prison ferme.

Les procédures de lutte contre la corruption au Cameroun s’inscrivent dans le cadre de l’opération «Epervier», une vaste campagne anticorruption lancée en 2006 sous pression des bailleurs de fonds internationaux, et qui s’est déjà soldée par la condamnation de plusieurs personnalités du monde des affaires et de la politique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.