Abuja indignée par une déclaration du Premier ministre britannique

La présidence nigériane a fait part de son indignation suite à une déclaration du Premier ministre britannique, David Cameron, mardi au Buckingham Palace, qualifiant le Nigeria de «pays incroyablement corrompu».

«C’est embarrassant pour nous, (…) étant donné le bon travail que le Président est en train de faire. Le monde a les yeux fixés sur ce qui se passe ici», relève une note de la présidence qui fait également observer que Cameron s’est contenté d’un vieux cliché sur le Nigeria, qui a déjà connu des améliorations.

Cameron était en conversation avec la Reine Elizabeth II à qui il a expliqué que le sommet anti-corruption qui se tiendra à Londres ce jeudi 12 mai accueillera des dirigeants des pays  les plus affectés par la corruption dans le monde, notamment le Nigeria et l’Afghanistan.

«Nous avons eu une réunion très fructueuse ce matin concernant le sommet anti-corruption. Les dirigeants de plusieurs pays extraordinairement corrompus vont venir en Grande-Bretagne. Le Nigeria et l’Afghanistan, peut-être les deux pays les plus corrompus du monde», a-t-il déclaré, ne faisant probablement pas attention à la discrète présence d’une caméra de la chaîne de télévision britannique ITV. Les propos de Cameron ont été diffusés sur Twitter par le rédacteur en chef adjoint du service politique de la chaine, Chris Ship.

Certains observateurs ont relevé une gaffe diplomatique, notant que le cardinal de Canterbury, présent lors de la réunion et visiblement mal à l’aise, a tenté de corriger le tir en défendant le Président Buhari pour ses actions depuis sa prise de pouvoir.

Selon le dernier classement des pays les plus corrompus de l’ONG anti-corruption Transparency International, le Nigeria est 136e et l’Afghanistan 166e et avant-dernier de la liste.

A deux jours de l’ouverture du sommet, un profond malaise s’installe entre le Nigeria et son ancien colonisateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.