La dépréciation du naira fait perdre à Aliko Dangote 3,7 milliards $

L’homme le plus riche d’Afrique, le nigérian, Aliko Dangote a subi de plein fouet la dépréciation de la monnaie nationale nigériane, le Naira, intervenue lundi, en enregistrant un manque à gagner de 3,7 milliards de dollars au cours de la même journée.

Il a ainsi perdu 25 places dans le classement mondial des milliardaires établi par Bloomberg. De la 46ème position qu’il occupait la fin de la semaine passée, il est passé lundi, au 71è rang.

Le gouvernement nigérian qui a tenu pendant des mois au taux de changes fixe du Naira vis-à-vis du dollar américain, pour soutenir la monnaie nationale, a fini par abandonner cette politique et laisser flotter la devise locale.

Le Naira lui-même a plongé lundi de près de 30% face au dollar suite à sa dévaluation. Mais La bourse nigériane a réagi à cette mesure de façon positive.

Les autorités s’attendent à ce que cette nouvelle mesure booste l’économie du pays, en attirant de nouveaux investisseurs et en favorisant les importations.

Concernant les retombées sur la population, le gouverneur de la Banque centrale du Nigeria, Godwin Emefiele, a affirmé que «l’impact immédiat, pour la population, c’est la hausse des prix des biens et des services, comme on ne produit rien dans ce pays. Avec la dévaluation, les prix des importations vont augmenter.»

L’économie du Nigeria, la première économie africaine a été touchée de plein fouet avec la chute des cours mondiaux du pétrole qui est sa principale source de ses revenus et de ses recettes en devises.

En dehors du cimentier Dangote, responsable de «Dagonte cement group», la dépréciation du naira à fait certainement plusieurs autres victimes dans le pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.