Le Togo a progressé de dix points en matière de lutte contre la corruption

Dans son rapport 2016 sur la gouvernance dans le monde que la Banque mondiale vient de publier, accorde au Togo dix points supplémentaires en matière de lutte contre la corruption, par rapport à la notation de l’année passée.

Le rapport note une nette amélioration du Togo pour six indicateurs évalués par l’institution financière internationale, notamment la maîtrise de la corruption, l’état de droit, la qualité de la réglementation, l’efficacité du gouvernement, la maîtrise de la corruption, la redevabilité, la stabilité politique et l’absence de violence.

Une fierté pour les autorités togolaises qui ont manifesté leur satisfaction à travers un communiqué rédigé à cet effet. «L’édition 2016 livre des données particulièrement intéressantes concernant le Togo», fait remarquer le texte gouvernemental, précisant que «le pays fait des progrès sur les principaux critères d’évaluation dont celui de la maîtrise de la corruption pour lequel il gagne 10 points en un an.»

D’après le gouvernement togolais, «ces résultats sont en cohérence avec ceux du rapport de Transparency International et confirment l’engagement du Togo à lutter contre la corruption, à poursuivre l’assainissement des finances publiques et à améliorer le climat des affaires.»

La bonne gouvernance figure en bonne place des priorités du gouvernement, affirme le communiqué. Des réformes audacieuses ont été entreprises ces dernières années, dont des sanctions à l’endroit des agents de l’administration qui se rendraient coupables de fautes punissables. Le rapport de la Banque mondiale couvre 215 pays ou régions.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.