General Electric annonce une solution pour interconnecter les pays de l’Afrique de l’Ouest

Afin de combler le déficit d’énergie en Afrique, le géant américain de l’énergie, General Electric, a annoncé mercredi à Bingerville (Banlieue Est d’Abidjan), une « solution innovante» pour interconnecter les réseaux électriques de tous les pays de l’Afrique de l’Ouest.
«Nous avons un grand projet qui s’appelle le West African Power-Pool (WAP). Avec cette solution, les pays de la communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) vont interconnecter leurs réseaux pour permettre à ceux qui ont un déficit, d’utiliser l’énergie des pays voisins», a expliqué Eric Amoussouga, le directeur général Afrique francophone de General Electric.
Ce projet sera basé au Bénin et s’appelle le « Dispatching WAP » où des opérateurs vont piloter l’ensemble des échanges d’énergie de la sous-région, a poursuivi, M. Amoussouga.
« Des lignes et des postes qui seront construits pour interconnecter les pays », a-t-il expliqué.
Selon lui, cette interconnexion va favoriser l’émergence économique de la sous-région. « Nous fournissons cette solution innovante qui va permettre de dynamiser l’énergie dans la sous-région», a insisté M. Amoussouga, rappelant que l’un des objectifs de son entreprise est « d’accompagner le développement de l’énergie en Afrique ».
Eric Amoussouga s’exprimait en marge de la septième édition des journées techniques de la Compagnie ivoirienne d’électricité (CIE) organisé autour du thème : « Performances du système électrique au service du développement».
Ces journées constituent une tribune d’échanges où des opérateurs du secteur de l’énergie présentent des « solutions innovantes» pour améliorer les performances du système électrique du continent.
A la centaine d’entreprises intervenant dans le secteur d’énergie sur le continent qui prend part à ces assises, Ahmadou Bakayoko, le Directeur général de la CIE, a dit souhaiter que « le travail d’experts contribue à améliorer la qualité de la fourniture de l’électricité dans tous nos pays».
Près de vingt présentations et des expositions meubleront ces journées qui s’achèveront jeudi.

A propos de © 2016 Agence Afrique

Un commentaire

  1. Il ne faut pas utiliser la technologie américaine…vous ne voyez pas ce qu’ils font au Venezuela qui utilise la technologie américaine pour électrifier le pays? Il suffira qu’un jour il y ait un malentendu entre l’Afrique et les USA (ou quelque chose de plus sérieux)…pour qu’ils nous coupent l’électricité, sans même mettre les pieds en Afrique.

    Comment faire confiance à quelqu’un qui fait la guerre à tout le monde??? (Aujourd’hui il se fait passer pour votre ami, mais demain il vous bombardera!)

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.