Les migrants clandestins africains toujours plus nombreux à arriver en Italie

L’annonce faite par les garde-côtes italiens de la mort de dix migrants clandestins mardi au large de la Sicile après le chavirement de leur embarcation de fortune, a relancé le débat sur la nécessité d’une aide financière européenne à l’Italie pour l’aider à gérer l’arrivée des migrants sur ses côtes.

Les garde-côtes italiens, en perpétuelle alerte depuis maintenant plusieurs mois, ont déclaré avoir sauvé en l’espace des 3 derniers jours, près d’un millier de migrants clandestins dont de nombreuses femmes, mais également des enfants. Cependant et malgré tous ces efforts, plusieurs dizaines de migrants meurent chaque jour avant d’atteindre les côtes italiennes.

Chaque année, des milliers de migrants clandestins, en provenance souvent d’Afrique subsaharienne, empruntent des embarcations de fortune pour tenter de regagner l’Europe qu’ils considèrent comme un eldorado. Mais le périple est parsemé d’embûches et beaucoup meurent en chemin. Cela ne les empêche pas pour autant d’être toujours plus nombreux à tenter la traversée.

L’augmentation de l’arrivée de migrants clandestins sur le sol italien est due principalement à la situation chaotique qui règne en Libye. En effet, des milliers de candidats à l’émigration, installés sur les côtes nord-africaines, décident de tenter la traversée de la méditerranée à partir du sol libyen. La situation politique et sécuritaire dans ce pays offre toutes les conditions pour les migrants clandestins de tenter la traversée.

Selon les chiffres officiels du ministère italien de l’Intérieur, entre janvier et février 2015, quelque 7 882 migrants ont débarqué sur les côtes italiennes, soit une hausse de plus de 43% par rapport aux deux premiers mois de l’année passée.

Face à cette situation humanitaire, les autorités italiennes ont à plusieurs reprises demandé à ce qu’une aide financière européenne soit débloquée spécialement pour contenir l’arrivée des migrants clandestins. Jusqu’à présent, cette demande n’a pas encore reçu d’écho.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.