Soudan du Sud: lancement d’un appel d’offres pour l’audit du secteur pétrolier

Les autorités du Soudan du Sud ont décidé de faire auditer le secteur pétrolier pour une meilleure efficacité dans la gestion et ont lancé un appel d’offres à l’endroit des entreprises compétentes.

Un communiqué du ministère du pétrole, rendu public en fin de semaine dernière, parle d’un audit de l’activité pétrolière nationale sur l’exercice 2017.

Les objectifs escomptés consistent, d’après le texte, à jauger le niveau de transparence dans le secteur, établir une évaluation précise des réserves, de la production de pétrole, du condensat et de gaz et de dresser un rapport sur les flux de revenus et des investissements.

Le gouvernement attend aussi de cet audit des recommandations sur les questions techniques, fiscales et réglementaires auxquelles font face les acteurs du secteur.

«Les efforts visant à améliorer l’efficacité et à promouvoir la transparence dans le secteur des hydrocarbures sont la base de la prospérité future du Soudan du Sud», fait part le communiqué. Les compagnies intéressées devront déposer leurs candidatures, au plus tard le 14 juillet.

Le Soudan du Sud veut remettre sur pied son industrie pétrolière qui a souffert de la guerre civile qui a éclaté en 2013 et mis à mal la trésorerie de l’Etat qui dépend fortement de l’exploitation pétrolière. Le pays ambitionne d’augmenter à 290 000 b/j sa production de pétrole, dès juillet 2018. Pour cela, il mène aussi une opération de charme à l’égard des investisseurs.

Depuis juin, lors de la conférence Africa Oil & Power tenue au Cap, en Afrique du Sud, le ministre sud-soudanais du pétrole, Ezekiel Lol Gatkuoth, annonçait que son pays accueillait des investisseurs afin de participer à des négociations directes pour des superficies disponibles de pétrole et de gaz. Des négociations seraient déjà en cours avec certaines sociétés dont le français Total et le britannique Tullow.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.