L’Algérie compte transformer des forêts en espaces agricoles

L’Algérie va procéder au recensement des espaces forestiers vagues pour leur exploitation dans le domaine agricole, a annoncé le ministre algérien de l’Agriculture, du Développement rural et la Pêche, Abdelkader Bouazgui, lors de son déplacement de travail et d’inspection à Mostaganem (nord-ouest de l’Algérie).

«Il ne faut laisser inexploitée aucune parcelle dans aucune wilaya, que ce soient des terres agricoles ou des espaces forestiers ou même relevant de la pêche pour contribuer à une agriculture forte», a déclaré Bouazgui.

«La forêt produit des fruits ayant un impact écologique et peuvent contribuer à l’augmentation de la production agricole et des industries de transformation à l’avenir », a-t-il relevé.

Le ministre a ainsi souligné la nécessité de recenser les forêts inexploitées et non plantées pour les attribuer aux jeunes désirant investir surtout en arboriculture fruitière qui s’adapte à l’espace forestier.

Dans cette dynamique, Abdelkader Bouazgui a exhorté les responsables du secteur des forêts à collaborer avec les collectivités locales pour recenser les jeunes désireux d’investir dans ce domaine et à les encadrer en coopératives afin de résorber le chômage d’une part et préserver la forêt et accroître la production agricole d’autre part.

Lors de cette visite Bouazgui a inspecté une exploitation agricole de production d’arbrisseaux de maraichers au bassin de Hassiane (Sud de Mostaganem) devant produire 30 millions d’arbustes par an pour un investissement de 120 millions DA.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.