Le Togo table sur une croissance à 7,6% à l’horizon 2022

Le Togo a procédé ce lundi 4 mars, au lancement de son Plan national de développement (PND). A travers le PND, le Togo s’est donné comme priorité entre 2018 et 2022 de transformer structurellement l’économie, pour une croissance forte, durable, résiliente, inclusive, créatrice d’emplois décents et induisant l’amélioration du bien-être social.

En se reposant sur trois axes stratégiques, ce plan, qui doit permettre au Togo de s’engager dans un processus d’émergence, vise un taux de croissance de 7,6% à l’horizon 2022.

Le premier axe, consiste en la mise en place d’un hub logistique d’excellence et d’un centre d’affaires de premier ordre dans la sous-région.

Le deuxième axe se focalise sur des pôles de transformation agricole, manufacturière et minière et le dernier axe s’attèlera sur le renforcement des mécanismes d’inclusion sociale.

Cette croissance, relève le comité de pilotage, résultera de la transformation structurelle de l’économie. Elle « sera volontairement orientée pour un développement durable et inclusif», indique-t-on.

« Nos agrégats économiques connaissent une amélioration progressive », a déclaré le président togolais Faure Gnassingbé, lors de la cérémonie de lancement.

L’enjeu, ajoute-t-il, est désormais de préserver ces avancées et d’en consolider les bases pour progresser davantage et, dans le même temps, mettre l’accent sur la redistribution des richesses entre toutes les filles et tous les fils de notre pays».

«Car la croissance ne vaut que par sa capacité à être inclusive, et le développement n’a de vertu que lorsqu’il parvient à se frayer un chemin jusqu’aux hameaux lointains et à vivre dans tous les foyers», a fait noter Faure Gnassingbé.

Adopté en août 2018, le PND du Togo est estimé à plus de 4.622,2 milliards de F CFA dont 65% est attendu du secteur privé, considéré comme un véritable fer de lance de ladite stratégie de développement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.