Une nouvelle société du transport verra bientôt le jour au Gabon

Une nouvelle société de transport urbain devrait prochainement voir le jour au Gabon, pour répondre aux besoins croissants dans ce domaine, a annoncé faite samedi, le porte-parole du gouvernement, Rigobert Ikambouayat Ndeka.

Trans-Urb, ainsi sera dénommée la nouvelle société de transport au Gabon dont le lancement est prévu en août prochain, et qui viendra concurrencer la société gabonaise de transports (Sogatra), jusque-là l’unique société de transport urbain dans le pays.

«La création de cette deuxième société de transport urbain vise l’amélioration de l’offre publique de transport collectif de masse», souligne Rigobert Ikambouayat Ndeka, ajoutant que cette nouvelle société sera dotée, «pour sa phase de démarrage, d’un parc de 300 autobus avec, à terme, la création de 300 emplois directs et 200 emplois indirects».

La société Trans-Urb devrait donc permettre d’une part, de «répondre avec efficacité à la forte demande de transport due à l’explosion démographique du Grand Libreville et d’autre part, d’améliorer la fluidité du trafic avec la limitation de l’utilisation des véhicules individuels», a-t-il poursuivi.

Plombée par une dette de 20 milliards de francs CFA, la Société gabonaise de transport s’oriente vers une restructuration. Le conseil d’administration tenu le 23 mai dernier à Libreville a annoncé l’adoption prochaine d’un plan social devant déboucher sur la réduction des effectifs estimés à 976 agents aujourd’hui.

Ce plan social s’appuiera sur la mise en retraite anticipée, les départs volontaires et «les licenciements des agents auteurs de fautes graves et impardonnables». «Toutes ces actions permettraient de remettre la Sogatra sur les rails», avait indiqué Alexandre Désiré Tapoyo, président du conseil d’administration de Sogatra.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.