Airtel Afrique rassure ses abonnés

Le groupe Airtel a annoncé, à l’attention de ses abonnés en Afrique, qu’il resterait bien présent sur le continent, malgré ses précédentes déclarations sur les possibles fusions et ventes d’actions en Afrique en vue de rentabiliser ses activités.

Dans un communiqué, le président directeur général d’Airtel Afrique, Raghunath Mandava, a expliqué que «la société reste déterminée à être compétitive sur divers marchés et à offrir plus de choix aux clients par le biais d’investissements supplémentaires visant à assurer une prestation cohérente de services de qualité.»

«Nous accélérons également nos investissements dans de nouveaux réseaux de données et modernisons nos réseaux existants. Nous nous sommes engagés à lancer la 4G dans plusieurs pays», a poursuivi le DG d’Airtel Afrique.

Récemment, le président d’Airtel, Sunil Bharti Mittal, a déclaré que sa compagnie envisageait de fusionner ou de vendre des parts de certains de ses actifs africains, en particulier dans les marchés où elle ne figurait pas parmi les premières positions.

Airtel envisage «des fusions ou des ventes d’actions dans certaines de ses opérations en Afrique, car elle cherche à réduire sa dette et à rendre plus rentables ses plus grandes acquisitions à l’étranger», s’exprimait Mittal au cours d’un entretien avec Bloomberg, lors du World Economic Forum de Davos qui s’était tenu du 17 au 20 janvier 2017, en Suisse.

Il avait précisé que ce processus devrait s’achever en un an et affecterait certaines des activités du groupe dans la quinzaine de marchés où il est présent. Du moins les consommateurs d’Afrique ont été rassurés par les responsables du groupe, sur la garantie des services qui leur sont proposés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.