Les municipales au Cameroun reportées pour la deuxième fois

Le président camerounais Paul Biya a décidé un deuxième report, à 2020, des élections municipales qui étaient initialement prévues en 2018, selon un décret lu à la radio d’Etat ce lundi 15 juillet.

Dans son texte, le chef de l’Etat a informé que « le mandat des conseillers municipaux élus lors du scrutin du 30 septembre 2013 est prorogé jusqu’au 29 février 2020», ce qui signifie le report des municipales pour la deuxième fois consécutive.

Cette décision, Biya l’avait déjà prise en juillet 2018, alors que les élections municipales devaient avoir lieu avant la fin de la même année. « Le mandat des conseillers municipaux est prorogé pour une durée de 12 mois à compter du 15 octobre 2018», avait-il indiqué à l’époque.

Le scrutin avait ainsi été reporté à septembre 2019. Les législatives prévues la même année avaient été également repoussées à 2019.

Selon des sources parlementaires, avec le nouveau report des municipales, les législatives seront également ajournées, étant donné que les autorités de Yaoundé souhaitent coupler leur organisation pour réduire les coûts inhérents aux scrutins.

Comme pour le premier report, le chef de l’Etat n’a pas, non plus, précisé les raisons de sa nouvelle décision. Certains observateurs locaux estiment que la situation sécuritaire tendue qui prévaut encore dans les régions anglophones du pays pourrait être à l’origine de ces changements du calendrier électoral. Un mouvement sécessionniste armé milite pour l’indépendance de la partie anglophone du Cameroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.