Le Nigéria obtient un prêt chinois de 6 milliards $ pour ses infrastructures

Le gouvernement nigérian a obtenu de la Chine, un prêt de 6 milliards de dollars destiné à financer son programme de développement des infrastructures.

Le ministre nigérian des relations extérieures, Geoffrey Onyeama, qui a annoncé la nouvelle mardi, en marge de la visite d’Etat du président Muhamadu Buhari à Pékin, a précisé que «c’est une ligne de crédit disponible pour les projets qui seront identifiés. Il ne sera plus question de signer des accords de financement. Dès qu’un projet aura été préparé, nous allons accéder directement à l’argent».

Ce fonds entre dans le cadre de l’enveloppe globale prévue par la Chine pour soutenir le développement des infrastructures en Afrique. Un accord de convertibilité monétaire a été signé à côté de la ligne de crédit dans l’objectif de rendre plus faciles les transactions et les opérations entre les deux pays.

Le premier ministre chinois, Li Keqiang, a déclaré de son côté, que la Chine est prête à contribuer à la promotion de l’industrialisation du Nigeria et donc à la relance de son économie, via le renforcement de la coopération en matière de capacité de production.

Les domaines évoqués et pouvant être exploités sont ceux de la construction de chemins de fer, des autoroutes, des centrales hydroélectriques, de l’agriculture, de l’exploitation minière et du secteur manufacturier.

La première économie d’Afrique a vu son économie dégringoler, suite à la baisse continue des prix du pétrole, principale source de revenus du pays. Le président nigérian, Muhammadu Buhari, qui s’est engagé dans la recherche des chantiers susceptibles de diversifier l’économie de son pays, achèvera ce vendredi, sa première visite officielle de cinq jours en Chine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.